Montolieu, à nouveau

Tous les mois de Mai la Collection Gelonch Viladegut a un rendez-vous programmé à Montolieu, un village du Département de l’Aude en Région Languedoc-Roussillon, un village qui s’auto-affiche comme un village du livre. Un village qui nous émerveille par son dynamisme, par la volonté et le courage des gens du Musée des Arts et Métiers du Livre ainsi que par l’amabilité et l’accueil des ceux qui visitent l’exposition.

En 2012 nous avons initié un cycle d’expositions sous le titre générique de « La permanence de la gravure ». Ce cycle a été configuré de façon chronologique et cela nous a permis de présenter une grande diversité d’artistes et de techniques autour du sujet de la gravure. Dans ce cycle de trois ans nous avons réalisé trois expositions: « De Dürer à Goya », « De Goya à Picasso » et « De Picasso à nos jours ». Plus de 200 graveurs ont été représentés et présentés et des centaines d’écoliers ont pu se bénéficier de visites pédagogiques et des ateliers qui ont été organisés comme complément de l’exposition.

Il est intéressant de savoir que Montolieu est un village d’un peu plus de 700 habitants qui compte une quinzaine de librairies spécialisées dans le livre ancien et d’occasion et qu’il est un centre d’animation culturelle de ce département rural et périphérique du sud de la France ayant comme référence la ville de Carcassonne. Et il est aussi intéressant de savoir que le Musée qui accueille les expositions de la Collection est géré par une association, qui a ses soucis et qui a des difficultés pour tout cadrer et, tout spécialement, pour tenir son budget.

Trop souvent nous tous, et c’est aussi un défaut de ce blog, nous parlons des grandes infrastructures culturelles et des grands artistes, parce qu’ils sont plus présents dans les médias et parce qu’il est plus ‘cool’ de parler d’elles. Il y a cet entêtement à vouloir être toujours le plus avisé, être au dernier cri, un dernier cri qui en fait souvent intéresse très peu de monde…Et, par contre, nous ne donnons pas l’importance nécessaire au tissu associatif et aux artistes moins connus qui donnent vraiment le ton de notre vitalité culturelle et qui permettent que la diffusion de la culture devienne une réalité.

Donc l’association « Montolieu, village du livre », qui gère le Musée, est un bon exemple en ce sens. Avec très peu de moyens économiques, avec très peu de ressources humaines, trop peu certainement, et sans publicité, elle est capable d’attirer chaque année plus de 4.000 personnes qui visitent les expositions programmées autour des pièces de la Collection. Au nom de la culture et de la civilisation, il faut les en remercier.

La Collection vit un bon moment en termes de visibilité d’exposition. Cette année, par exemple, il y aura des expositions à Paris et à Barcelone, et l’année prochaine à Miami, mais la Collection reste fidèle à Montolieu, à son Musée et à ses agents et elle y sera à nouveau présente cette année. Parce que ce qui s’y fait est important, et aussi comment ils le font et parce qu’il y a une bonne entente entre nous. Maintenant, nous devons commencer à parler ensemble de la continuation de cette aventure conjointe pour la diffusion de l’art. Nous le ferons tout en prenant un ‘muscat’ sous les arbres de la place de la République de Montolieu.

A votre Santé!

Pas de commentaires

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués avec:


Vous pouvez utiliser ces tags HTML et des attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>